Les enfants
A la Une

Journée internationale des droits de l’enfant

Journée internationale des droits de l’enfant

Plus de 50.000 enfants palestiniens arrêtés par l’occupation depuis 1967

La Commission des affaires des détenus et ex-détenus en Palestine, a déclaré ce dimanche 20 novembre 2022, que plus de 50.000 enfants palestiniens ont été arrêtés par les forces d’occupation israéliennes depuis 1967.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, dimanche, à l’occasion de l’anniversaire de la Journée internationale de l’enfant, la Commission a déclaré que parmi les 50 000 enfants, environ 20.000 ont été arrêtés depuis le déclenchement de la deuxième Intifada -Intifada d’Al-Aqsa- le 28 septembre 2000, dont 9 mille enfants qui ont été arrêtés depuis les événements de Jérusalem le 1er octobre 2015, et ceux-ci constituent 20% du total des arrestations.

La majorité de ces enfants sont de Jérusalem occupée, tandis que les autorités d’occupation ont arrêté environ 770 enfants depuis le début de cette année, dont 119 enfants qui ont été arrêtés en octobre dernier, la plupart d’entre eux de Jérusalem.

La Commission a indiqué qu’environ 160 enfants sont actuellement dans les prisons d’occupation, répartis entre les prisons (Ofer, Megiddo et Damon), dont trois filles dans la prison « Damoon » , alors que parmi ces détenus il y a quatre enfants qui sont en détention administrative, sans inculpation ni jugement, en plus de la présence d’autres qui ont été arrêtés alors qu’ils étaient enfants et ont dépassé l’âge de l’enfance.

La Commission a déclaré que les enfants détenus dans les différentes prisons et centres de détention de l’occupation, qu’ils soient garçons ou filles, sont détenus dans des conditions difficiles et sont traités durement et privés de leurs droits les plus élémentaires et humains inclus dans les conventions et pactes internationaux. , en particulier la Déclaration des droits de l’enfant et la Convention relative aux droits de l’enfant, tels que le droit à la vie, à la santé et au traitement, à l’éducation et à ne pas être soumis à la torture ou à des abus, etc., ce qui affecte négativement leurs conditions à la fois physiquement et psychologiquement, et affecte leur avenir.

La Commission a appelé l’Organisation des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et toutes les institutions internationales concernées par les enfants et les droits de l’homme, et qui célèbrent ces jours-ci à l’occasion de la Journée internationale de l’enfant, à une intervention urgente pour protéger les enfants palestiniens de l’escalade des attaques israéliennes et à travailler pour libérer tous les enfants détenus dans les prisons d’occupation et de mettre fin aux arrestations arbitraires, d’autant plus que le droit international garantit aux enfants une vie sûre et digne.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page